Guide pratique sur la photographie animalière

Vous êtes passionnés par la photographie et les animaux? Vous pouvez allier vos deux passions en faisant de la photographie animalière. D’ailleurs, sachez que c’est un véritable métier à part, très demandé par plusieurs médias et entreprises (à cause de leur compétence rare et pointue). Prendre en photos des animaux nécessite la possession de matériels adéquats et la maîtrise de nombreuses techniques de prise de vue spécifiques. Découvrez dans cet article les informations essentielles à connaître au sujet de la photographie animalière.

Qu’est-ce que la photographie animalière?

La photographie animalière peut être définie comme l’art de prendre des photos d’animaux dans leur milieu naturel. Les photos doivent évidemment être esthétiques, de bonne qualité, et surtout naturelles et sans artifice. La photographie animaux se divise en plusieurs catégories, selon la spécialisation. Par exemple, il y a la photographie d’animaux de compagnie, la photographie d’animaux aquatiques, la photographie d’espèces volantes (oiseaux et insectes volants), la photographie d’animaux sauvages, la photographie d’animaux nocturnes, etc.

La photographie animalière est une discipline de la photographie assez récente, puisqu’il aura fallu attendre la création d’appareils photo puissants pour capturer toute la beauté d’un animal en mouvement (animal qui court, qui chasse, etc). Cependant, l’histoire de la représentation animale par image date depuis la préhistoire, à l’époque où nos ancêtres chasseurs-cueilleurs dessinaient des bœufs et des vaches sur les parois des rochers dans les cavernes). Pour information, les appareils photo d’aujourd’hui sont excellents pour capturer la beauté animale, et plus particulièrement ceux qui ont une grande longueur focale, avec des objectifs et des technologies spécifiques. Obtenez plus d’informations à ce sujet sur photosdanimaux.org

Comment peut-on devenir photographe animalier?

Être photographe animalier est un métier passionnant pour les amoureux des animaux et de la nature. Il peut travailler pour le compte des médias (documentaires à la télévision) et de la presse écrite (magazine animalier). Il peut aussi présenter ses photos d’animaux lors d’un événement particulier, tels que les festivals et les expositions. Ce professionnel de la photographie peut travailler en tant que salarié ou freelance, en indépendant. Bien sûr, ça peut aussi être une simple passion et non un métier à part. Pour devenir photographe animalier, il faut posséder les matériels nécessaires, puis apprendre et maîtriser les techniques de prise de vue spécifique à ce domaine. Vous pouvez apprendre de trois manières différentes.

  • Par la pratique en autodidacte : faire des recherches en ligne, visionner des tutoriels, des vidéos et des articles sur les techniques de prise de photo d’animaux…;
  • Par la pratique auprès d’un photographe animalier expérimenté;
  • Par la pratique auprès d’un centre de formation spécialisé.

Il n’y a pas de diplôme ou de certification obligatoire pour devenir photographe animaux.

Matériels et techniques nécessaires à la photographie animalière 

Les matériels nécessaires pour la photo animalière peuvent être coûteuses. Cela dépend de plusieurs critères, en fonction des techniques de prises de vue qu’il souhaite réaliser. Pour ce faire, le photographe a besoin d’une panoplie d’appareils photo reflex, compact, bridge et hybride. Ces appareils sophistiqués doivent être en plus équipés d’un système de flashs qui se déclenche automatiquement en présence d’un mouvement du sujet photographié. Les objectifs sont tout autant variés, dont les plus utilisés sont le grand-angle et la grande focale. D’autre part, les techniques maîtrisés doivent être nombreuses: piégeage photographique, billebaude, affût flottant, affût fixe… Le photographe doit être le plus discret possible pour ne pas effrayer et faire fuir les animaux.  Pour ce faire, les spécialistes de la photographie animalière utilisent même des techniques de camouflage militaire. La photographie d’animaux est une discipline en constante évolution, grâce aux vulgarisations médiatiques (par les (documentaires animaliers) et à l’essor de l’Internet.